Attitude Era

Vers la fin des années 1990, pour survivre à la concurrence acharnée de la WCW, la WWE a voulu faire mûrir son produit pour attirer les adolescents, en ajoutant à ses storylines du sexe, de la violence et de l’alcool. C’est une époque qui a beaucoup plu aux amateurs plus âgés, qui trouvaient enfin là un loisir mature voire carrément trash. C’est une ère que certains considèrent comme bénie (à tort ou à raison), durant laquelle les stipulations les plus scabreuses étaient imposées aux Superstars et surtout aux Divas, une période où le machisme et la phallocratie régnaient en maitre à la WWF, où il n’était pas si rare d’asperger son adversaire à grands coups de seaux remplis d’excréments, où le sang coulait à flots. Bref, l’Attitude Era, c’était surtout du grand n’importe quoi, de la surenchère constante, des frontières du mauvais goût sans cesse repoussées, pour le plus grand bonheur des ados et des jeunes adultes, et pour le plus grand désespoir des parents et des plus jeunes.

En 2002, une fois la WCW vaincue, Vince a décidé d’y mettre fin et de revenir progressivement à un produit plus conforme à ce qu’avait toujours été la WWE: un divertissement familial, destiné au plus grand nombre. Une évolution entérinée en 2008, quand la WWE est devenue officiellement PG (donc présentée comme un produit accessible au jeune public), si bien qu’on désigne parfois la période actuelle sous le nom de Kidz Era. RIP l’Attitude Era, on ne risque pas de te revoir sur les écrans.